Les lévriers de Fébus

Le caractère du lévrier espagnol

le galgo est de tempérament calme. C'est un chien doux, discret et il aboie généralement tres peu

Il a une belle musculature et une silhouette élégante, soulignée par une tête fine et allongée, un poitrail profond, un ventre bien levretté et un long fouet tombant en faucille au repos.

Il existe deux variétés de galgos :

• l'une à poil serré, très fin, court, lisse, réparti sur toute la surface du corps, jusqu'aux espaces interdigitaux. Légèrement plus long à la partie postérieure des cuisses ;

• l'autre, appelée « barbudo », à poil dur mi-long - mais cette longueur peut varier - toujours réparti uniformément sur tout le corps. Le galgo barbudo porte souvent barbe et moustaches, il a des sourcils très fournis et un toupet sur la tête.

 

Toutes les couleurs sont admises mais les nuances suivantes sont considérées comme les plus typiques, par ordre de préférence :

• fauve et bringé (couleur claire, avec des rayures noires et parfois des taches blanches) plus ou moins foncé ;

• galgo noir

• tacheté noir, foncé et clair

• alezan 

• cannelle

• blanc

• avec marques blanches et pie

Hauteur au garrot :Mâles de 62 à 70 cm.

Femelles de 60 à 68 cm.

Une tolérance de 2 cm vers le haut est admise chez les sujets de proportions parfaites.

 

Le chiot galgo est comme tous les chiots débordant d'énergie.

Mais rassurez-vous, vers l’âge de 2, 3 ans, il devient un chien réservé, à l'attention tournée vers son adoptant, d’où parfois des signes d’hyper attachement, à vraiment prendre au sérieux, pour le bonheur de chacun. Lorsqu' on adopte un galgo, on ne change plus de chien et je dirais même vous en adoptez un second. N’oublions pas que le lévrier est un chien de meute. Ce sont des chiens qui ont besoin d'un «référent » qui est soit un autre chien soi l‘adoptant. les galgos sont extrêmement tactile, attachant et attachés.

Pour moi, le galgo est un chien chat, joueur sans s'imposer, affectueux sans être pot de colle. Il sait se montrer protecteur et dissuasif sans tomber dans l'agressivité. Il s'attache à son maître pour mieux se calquer sur son activité. Il voyage très bien en voiture, en bateau, le principal pour lui être avec son adoptant.

Le galgo a été élevé pour la chasse et part au moindre gibier aperçu, d’où les conseils de sécurité que nous donnons à chaque adoptant. Même lorsque le lien avec son adoptant a eu lieu, la prudence est de mise. Même s’il revient sans problème après une course effrénée, n’oublions pas que nous sommes entourés de chemins et parfois de route qui sont fréquentés par des voitures.

En 10 ans de bénévolats dans des asso, j’ai vu des chiens périrent sous les roues d’une voiture. Ceci est rageant, Nous ne faisons pas adopter des galgos pour qu’ils finissent leur vie sous les roues d’une voiture mais pour qu’ils soient heureux avec leur famille.

Le lévrier a besoin chaque jour de promenade, mais n’a pas forcément besoin de courir tous les jours, même si celui-ci adore ça. Il dévoile un caractère double : posé à la maison avec un petit grain de folie au moins une fois par jour et explosif à l’exercice.